Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 16:00

http://www.enseignemoi-files.com/images/dyn/pages/redim/fiche/bergers-mercenaires-11369.jpg

 

Où va l'Église ? Bergers et mercenaires
http:// http-pg83.over-blog.net/ article-ou-va-l-eglise---00 2---bergers-et-mercenaires ---miki-hardy-108784125.ht ml

 

 

 

À tous les vrais-faux prophètes

Jérémie 23 (BFC)

Les mauvais dirigeants et le roi sauveur

1« Quel malheur ! dit le Seigneur. Les dirigeants de mon peuple sont de mauvais bergers, qui laissent mon troupeau dépérir et s'égarer. »
2 Voici donc ce que déclare le Seigneur, le Dieu d'Israël, au sujet de ces bergers : « Vous avez laissé mon troupeau s'égarer et se disperser. Vous ne vous êtes pas occupés de lui. Eh bien, moi, je vais m'occuper de vous et de vos agissements, dit le Seigneur !
3« Je vais rassembler moi-même les survivants de mon troupeau, dans tous les pays où je les ai dispersés. Je les ramènerai à leur pâturage, où ils pourront prospérer et se multiplier. 4Je mettrai à leur tête de vrais bergers, grâce auxquels ils n'auront plus ni peur ni frayeur. Aucun d'eux ne manquera plus à l'appel, dit le Seigneur. »
5« Le jour vient, dit le Seigneur,
où je ferai naître un vrai descendant de David.
Il sera un roi compétent,
il agira dans le pays selon le droit et l'ordre que je veux.
6Quand il régnera, Juda sera libéré, Israël vivra tranquille.
Voici le nom qu'on lui donnera : “Le Seigneur est notre salut” .
7« Oui, le jour vient, dit le Seigneur, où l'on prêtera serment, non plus en déclarant “Je le jure par le Seigneur vivant, qui a retiré d'Égypte les Israélites...”, 8mais “Je le jure par le Seigneur vivant, qui a retiré la race d'Israël des pays du nord, et de toutes les régions où il l'avait dispersée, pour qu'elle vive à nouveau dans sa patrie ! ” »

Des prophètes indignes

9Déclarations sur les prophètes.
L'émotion m'a brisé, je tremble de tout mon corps.
je suis comme un homme ivre, étourdi par le vin.
C'est à cause du Seigneur, de l'unique vrai Dieu,
et de ce qu'il m'a dit :
10« Le pays est rempli de gens qui commettent l'adultère.
Ils se précipitent vers le mal,
ils sont pleins de courage pour des pratiques inadmissibles.
Par une malédiction la terre est en deuil,
tout est sec dans les pâturages du pays.
11Prophètes aussi bien que prêtres, tous sont des crapules.
On trouve jusque dans mon temple les traces de leurs méfaits,
déclare le Seigneur.
12C'est pourquoi leur chemin va devenir glissant.
Ils se cogneront dans le noir, ils se retrouveront par terre,
quand je leur enverrai le malheur,
quand j'interviendrai contre eux », déclare le Seigneur.

Des prophètes pires qu'à Samarie

13« Ce que j'avais constaté chez les prophètes de Samarie
m'avait profondément choqué, dit le Seigneur.
Ils parlaient au nom du dieu Baal,
Ils égaraient Israël, mon peuple.
14Mais ce que je constate à Jérusalem chez les prophètes
est abominable :
ils pratiquent l'adultère, ils vivent dans le mensonge,
ils encouragent les malfaiteurs.
Ils empêchent ainsi chacun de renoncer à mal agir.
Ils m'apparaissent tous comme les gens de Sodome,
et les habitants de Jérusalem
ne valent pas mieux que ceux de Gomorrhe. »
15Voici donc ce que déclare le Seigneur de l'univers
au sujet des prophètes :
« Je vais les nourrir d'amertume,
les forcer à boire de l'eau empoisonnée :
les prophètes de Jérusalem sont en effet une source polluée
qui contamine tout le pays. »

Des prophètes menteurs

16Voici ce que déclare le Seigneur de l'univers :
" N'écoutez pas ce que vous disent les prophètes ;
ils vous bercent d'illusions.
Les révélations qu'ils vous annoncent
sortent de leur propre esprit, cela ne vient pas de moi.
17A ceux qui se moquent de moi ils osent annoncer :
“Le Seigneur a dit : Tout ira bien pour vous” .
A ceux-là mêmes qui ne suivent que leurs propres intentions,
ils déclarent : “Le malheur ne vous atteindra pas” .
18Mais lequel était présent à mon conseil ?
Lequel a vu et entendu ce que j'y disais, moi le Seigneur ?
Lequel a saisi ma parole et l'a comprise ? »
Jérémie
19Voici venir un ouragan : c'est la colère du Seigneur.
Un cyclone s'abat sur la tête des coupables.
20Et l'indignation du Seigneur ne cessera pas
avant qu'il ait réalisé tout ce qu'il a décidé.
Un jour, vous comprendrez cela.
le Seigneur
21« Je n'ai pas envoyé ces prophètes,
et pourtant ils courent, dit le Seigneur.
Je ne leur ai rien dit, pourtant ils font des déclarations.
22S'ils avaient été présents à mon conseil,
ils pourraient transmettre à mon peuple tout ce que j'ai dit ;
ils l'amèneraient à renoncer
à sa mauvaise conduite, au mal qu'il fait. »

Le Seigneur présent dans tout l'univers

23« Serais-je un Dieu à la vue courte ? demande le Seigneur.
Non, je reste un Dieu qui voit de loin.
24Si quelqu'un se cache, suis-je incapable de le voir ?
demande le Seigneur.
Ma présence remplit le ciel et la terre ;
ne le savez-vous pas ? » demande le Seigneur.

Ne pas confondre la paille avec le grain

25« Moi, le Seigneur, j'ai entendu ce que disent les prophètes. Ils prétendent parler de ma part, mais c'est faux. Ils annoncent : “J'ai eu un rêve, une vision ! ” 26Jusqu'à quand en sera-t-il ainsi ? Qu'y a-t-il dans l'esprit de ces prophètes, quand ils proclament ce qui est faux, ce qui n'est qu'invention trompeuse ? 27Avec leurs visions, qu'ils se racontent l'un à l'autre, ils ne visent qu'à faire oublier à mon peuple qui je suis, comme ses ancêtres, qui m'avaient oublié au profit du dieu Baal. 28Si un prophète a un rêve, eh bien, qu'il raconte son rêve ! Mais s'il a un message de moi, eh bien, qu'il le proclame fidèlement !
Il ne faut pas confondre la paille avec le grain,
déclare le Seigneur.
29Ma parole est comme un feu,
comme un puissant marteau qui brise le rocher.
30« C'est pourquoi, déclare le Seigneur, je vais m'attaquer aux prophètes qui se volent mes paroles l'un à l'autre. 31Oui, déclare le Seigneur, je vais m'attaquer à ces soi-disant prophètes qui confondent leur parole avec la mienne. 32Je vais m'attaquer à ceux qui font état de prétendues visions prophétiques. En les racontant ils égarent mon peuple par leurs mensonges prétentieux. Moi, je ne leur ai confié aucune mission, je ne leur ai donné aucun ordre. Ils n'apportent donc aucune aide à mon peuple, déclare le Seigneur. »

La parole du Seigneur est-elle un fardeau ?

33Le Seigneur dit à Jérémie : « Si un prophète, ou un prêtre, ou n'importe qui te demande : “Quel est le message du Seigneur, quel fardeau nous impose-t-il ? ”, tu répondras : “C'est vous qui êtes un fardeau, dit le Seigneur. C'est pourquoi je me débarrasserai de vous.” 34Si un prophète, un prêtre, ou n'importe qui parle d'un fardeau imposé par le Seigneur, j'interviendrai contre lui et contre sa famille. 35Ce que vous devez vous demander l'un à l'autre, c'est : “Qu'a répondu le Seigneur ? ” ou “Qu'a dit le Seigneur ? ” 36— Quant à l'expression fardeau imposé par le Seigneur, on ne doit plus la mentionner. La parole du Seigneur est-elle un fardeau pour l'homme ? Non, bien sûr ! Mais en parlant ainsi on falsifie la parole du Dieu vivant, le Seigneur de l'univers, le Dieu d'Israël. — 37Oui, ce qu'il faut demander à un prophète, c'est : “Que t'a répondu le Seigneur, que t'a-t-il dit ? ” 38Si vous continuez à parler d'un fardeau imposé par le Seigneur malgré mon interdiction, eh bien, voici ce que je vous déclare : 39je vais vous charger sur mes épaules comme un fardeau et je me débarrasserai de vous, ainsi que de cette ville, que j'avais donnée à vos ancêtres et à vous ; 40je vous livrerai à une honte et à un déshonneur qu'on n'oubliera pas de si tôt. »

 

 

 


 

Où va l'Eglise ? - 002 -

Bergers et mercenaires -

Miki Hardy


Il y a une vague de tromperie qui balaie l’Eglise aujourd’hui et cause des ravages dans la vie du peuple de Dieu. De nombreux chrétiens ne se rendent pas compte qu’ils sont exploités par des prédicateurs et par ceux qui enseignent la Bible.
Bergers et mercenaires

 

Jean 10 : 11-13
11 Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. 12 Mais le mercenaire, qui n'est pas le berger, et à qui n'appartiennent pas les brebis, voit venir le loup, abandonne les brebis, et prend la fuite; et le loup les ravit et les disperse. 13 Le mercenaire s'enfuit, parce qu'il est mercenaire, et qu'il ne se met point en peine des brebis.Réduire

Cela est dû à un manque de révélation de ce qu’est la véritable vie chrétienne, dont la fondation est le message de Jésus-Christ et Jésus-Christ crucifié. Jésus a ordonné à ceux qui deviendraient ses disciples de se renier eux-mêmes, de prendre leur croix et de Le suivre. Pourtant, nous entendons rarement ce message dans l’Eglise aujourd’hui. Si la révélation de Christ crucifié n’est pas dans le cœur des prédicateurs, comment pourraient-ils la transmettre au peuple de Dieu ? Et qu’enseignent-ils à la place ? Aujourd’hui, je désire sincèrement donner un avertissement aux chrétiens, afin qu’ils puissent discerner si ce qu’on leur prêche depuis le pupitre est un véritable enseignement ou pas. Il est absolument essentiel que le peuple de Dieu revienne à la fondation de sa foi chrétienne – le message de la croix – sinon, il sera continuellement trompé par des prédicateurs qui peuvent l’utiliser et le manipuler dans leur propre intérêt.

 

Le vrai Berger


Lorsque la vie d’un prédicateur n’est pas solidement fondée sur le véritable évangile, il n’a pas le cœur du bon berger, Jésus-Christ, parce qu’il n’a pas été brisé et modelé par la main de Dieu lui-même. Ce processus exige un travail profond du Saint-Esprit en lui. L’appel de Dieu est une chose, mais devenir un vrai berger en est une autre. Afin de répondre à cet appel, un prédicateur doit être conscient qu’il doit y avoir une oeuvre de Dieu dans sa vie, autrement il va devenir un mercenaire qui exploitera le troupeau. Un mercenaire n’est pas un berger et il ne possède pas les brebis. Il fuit quand il voit le loup arriver parce qu’il ne s’intéresse pas à elles. Mais le vrai berger est prêt à renoncer à lui-même et à sacrifier sa vie pour elles. C’est là toute la différence. Non seulement un mercenaire ne va jamais donner sa vie pour les brebis, mais il va plutôt essayer de profiter d’elles par tous les moyens possibles.

 

Une caverne de voleurs ?


1 Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses, et qui, reniant le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine.2 Plusieurs les suivront dans leurs dissolutions, et la voie de la vérité sera calomniée à cause d'eux.Lire la suite

Malheureusement, c’est là une pratique très répandue dans l’Eglise aujourd’hui. À cause de leur convoitise, les prédicateurs et les enseignants tordent les Ecritures, introduisent dans l’Eglise des hérésies destructrices, disent des choses fausses et manipulent les chrétiens émotionnellement afin de profiter d’eux financièrement. Ils utilisent le peuple de Dieu pour faire prospérer leur propre ministère et gagner fortune et gloire pour eux-mêmes. Ils fabriquent même toutes sortes de marchandises et les vendent aux chrétiens comme des « cadeaux », payés par des « offrandes d’amour ». L’Eglise de Jésus-Christ est devenue un vrai marché.

Lorsque Jésus est entré dans le temple de Jérusalem et a vu des gens vendre et acheter, Il a pris un fouet et les a chassés en déclarant : « Ma maison sera appelée une maison de prière, mais vous en avez fait une caverne de voleurs. » Il est temps que le peuple de Dieu réalise que beaucoup de prédicateurs en qui ils ont confiance et qu’ils suivent les volent délibérément. Ce sont des voleurs ! Mais la tromperie la plus grande et la plus triste est que des milliers de chrétiens croient que s’ils n’achètent pas ou ne donnent pas, ils sont sous une malédiction, condamnés et coupés des bénédictions de Dieu. C’est de l’exploitation pure et simple.

 

Un évangile qui comble le chétien


Lorsque vous devenez un chrétien né de nouveau, la seule chose que vous désirez, c’est être nourri spirituellement. C’est pour cela que, lorsque vous nourrissez les chrétiens avec le bon évangile, ils sont satisfaits. Leur cœur leur atteste que ce qu’ils entendent est la vérité, même s’ils ne sont pas prêts à payer le prix et à prendre le même chemin que Jésus lorsqu’Il est allé à la croix. Chaque chrétien a le choix d’accepter ce chemin ou de le refuser. Mais le Saint-Esprit va lui montrer que l’évangile qui va nourrir son cœur est celui qui réclame sa vie. Faute de révélation de cet évangile, l’Eglise est aujourd’hui nourrie par toutes sortes de mensonges et de tromperies. Il n’y a presque pas de croissance spirituelle et très peu de maturité pour permettre de discerner ce qui est prêché. Or on voit très clairement qu’un chrétien est nourri quand ce qu’il entend le confronte. Il est secoué et brisé, et cela le conduit à la repentance. C’est ce que fait le véritable évangile. Il ramène les chrétiens à la croix, où ils sont prêts à se repentir et à abandonner entièrement leur vie à Jésus.

 

La vie de résurrection 

Aujourd’hui l’Eglise est immature et on blasphème en parlant du chemin de la vérité, parce que les brebis sont dans les mains de mercenaires et non de véritables bergers. Beaucoup de prédicateurs ne veulent pas s’identifier à Jésus en devenant obéissants jusqu’à la mort, et ils ne sont pas prêts à sacrifier leur vie pour leurs brebis. Ce sont simplement des mercenaires qui trompent le peuple de Dieu et l’exploitent impitoyablement. Mais les vrais bergers sont ceux qui sont prêts à participer aux souffrances de Christ et à sacrifier leur vie. Le produit de cette œuvre profonde du Saint-Esprit est la vie de résurrection, la vie de Christ en eux, transmise au peuple de Dieu. Ce sont des hommes qui ont saisi la révélation du véritable évangile et manifestent le cœur d’un bon berger envers ses brebis. Ce sont eux qui vont prêcher Jésus-Christ et Jésus-Christ crucifié aux nations, et vont apporter l’espérance à de nombreux chrétiens blessés et condamnés par les mensonges et la tromperie, tellement répandus dans l’église aujourd’hui. Il est temps que les mercenaires soient reconnus pour ce qu’ils sont !

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by lait-et-miel