Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 19:21

Partez ! Abandonnez !


Je n'ai jamais été autant blessée, vexée, écrasée, étouffée, asservie... en 8 ans de vie dans une assemblée dite "chrétienne" ; qu'en 43 ans de vie d'inconvertie ! Un comble ! Là où on est sensé être accepté, accueilli... comme Dieu nous a fait, avec tous les défauts aussi !

Nous ne sommes pas les clônes les uns des autres ! Nous ne sommes pas tenus de suivre ou ressembler les statues mortes, les vieilles momies creuses et vides, assises sur leur chaise favorite tous les dimanches matins pour "hurler" une récitation ; qui ensuite, passent leur temps épier  le moindre mouvement, regard, geste, silence... des autres pour bavasser, critiquer... et donner des leçons. La sanctification dont découle un potentiel changement de chacun (e) ;  ne regarde que Dieu et chacun (e) de nous en "tête-à-tête" ! Nous sommes libres en Christ d'être ce que nous sommes ! Il n'y a aucune raison humaine, charnelle, "spirituelle"... de supporter une carcan religieux et sectaire quand on entre dans ces bâtiments !

Devrions-nous baisser la tête sous prétexte que "Dieu permet", "il faut se soumettre les uns aux autres", "Il faut se supporter les uns les autres" ; "Il faut se pardonner les uns les autres"... toutes ces formules magiques systématiques et automatiques dans un patois religieux pour se déresponsabiliser et mettre tout sur le compte de Dieu ou du diable ???

Alors je m'adresse particulièrement à ceux et celles qui reprochent à d'autres d'être sortis de toutes dénominations religieuses : oui nous sommes partis, pour la plupart, à cause de toutes ces raisons, entre autres ! Mais peut-être devrions-nous rester ? Pour quelle (s) raison (s) ? Sommes-nous obligés d'accepter tout et n'importe quoi sous prétexte de soumission ? Sous prétexte qu'on doit se taire, ne pas réagir... dans 4 murs d'une "église" ?

Savez-vous que ce qui est appelé "église" par les religions diverses ne sont rien d'autres que 4 murs ; que 4 murs en pierres ne sont pas le corps de Christ ! Que 4 murs n'est pas un lieu saint même le dimanche matin ? Vous avez sans doute entendu ces paroles : ce ne sont que des paroles sectaires pour enfermer et asservir ! Le corps de Christ est "l'église"; église est le corps de Christ !

Mais peut-être êtes-vous ces tyrans pour ne pas comprendre, saisir que Dieu n'a certainement pas voulu ces circonstances et souffrances dans ce qui est appelé "la communion fraternelle" ?

Quel esprit de jugement ! De condamnation ! Tant qu'on ne rentre pas dans le moule qu'on ne dit pas ce qu'ils veulent entendre ; qu'on ne fait pas ce qu'ils voudraient nous voir faire : ces nombreux tyrans nous harcèlent avec un ton si mielleux, un air innocent, à coups de versets bibliques qui les arrangent ; de  paroles culpabilisantes, infantilisantes, exaspérantes, blessantes... et sempiternelles  !

Je parle de ceux -ces tyrans- qui n'ont certainement pas le "Seigneur dans leur cœur" selon une expression, formule évangélique ! Sont-ils convertis ? Réellement convertis ?

Je m'adresse maintenant à ceux et celles qui souffrent et qui ont peur de partir : fuyez ! Vous êtes un enfant de Dieu et vous méritez beaucoup mieux que ça ! Les persécutions ne doivent pas venir des "chrétiens" ; ne doit pas venir du cœur du corps de Christ ! Rien ne vous oblige à souffrir de la sorte : c'est pour vous détruire !

Fuyez d'abord ! Réfléchissez, méditez ensuite parce que c'est bien dehors, éloignées que vous comprendrez objectivement que vous avez été victimes. Et c'est dehors, pendant des jours, des semaines, des années s'il le faut ; que Dieu vous reconstruira, vous restaurera. Vous ne perdrez rien ni personne : vous gagnerez tout en Christ !

Oui : tout ceci fait partie de l'apostasie !

Non : ce n'est pas de rancune ni de la vengeance mais ce petit témoignage de mon passé pour que ceux et celles qui sont victimes aient le courage de sortir de cet enfer sectaire : dignes, la tête haute, sans regret ni remords, sans culpabilité, sans peur ; quel que soit le joug de culpabilité et de honte immérité qui a été mis sur leurs épaules ! Elles ont, chacune, une  personnalité à part entière en Christ : qui a le droit de l'anéantir ?!

Non : le paradis n'est pas sur terre ; mais rien ne justifie de tels comportements !

Dans les temps difficiles actuels ou futurs, nous devons pouvoir compter sur des frères et sœurs aimants ; gratuitement et pas au mérite de (leur)  plaire ou rentrer dans un (leur)  moule !

Soyez (soyons) grâcement bénis (es) en long, en large, en hauteur et surtout en profondeur.

Lait-et-miel (Mireille)

Partager cet article

Repost 0
Published by lait-et-miel